Défeutrage : faites respirer votre pelouse sportive

Qu’est-ce que le feutre ?

Si vous faites de l’entretien paysager, vous connaissez le feutre : une couche plus ou moins épaisse à la surface de votre gazon. Il est composé de matière organique qui n’a pas été ramassée : déchets de tonte, racines superficielles, tiges, feuilles…

 

Puisqu’il entrave le passage de l’air et de l’eau, ce dépôt a tendance à étouffer votre pelouse. Pour autant, le feutre est utile à votre gazon : il sert de support aux graminées, au même titre que le sol.

Les avantages du feutre

Lorsqu’il est présent modérément, le feutre n’est pas mauvais pour l’entretien d’une pelouse. Il permet :

  • l’isolation de la surface du sol
  • la réduction du compactage du sol
  • l’augmentation de la souplesse du gazon
  • l’augmentation de l’effet d’amortissement
  • l’augmentation de la résistance à l’usure.

Attention à l’excès de feutre

Lorsque le feutre s’accumule, il entraîne de sérieux inconvénients pour l’entretien d’un gazon de qualité :

  • augmentation de la sensibilité aux agents extérieurs
  • réduction de la résistance à la chaleur, au froid et à la sécheresse
  • augmentation de la sensibilité aux maladies
  • risque d’imperméabilisation
  • augmentation des risques de scalpement et de marquage
  • augmentation de la sensibilité de la chlorose ferrique
  • réduction de l’activité de certains produits agro-pharmaceutiques
  • augmentation des risques de phytotoxicité de ceux-ci.

L’accumulation du feutre dépend directement du niveau d’entretien de votre pelouse :

  • déchets de tonte non ramassés correctement
  • mauvaise aération des sols ; sablage de mauvaise qualité ou absence de sablage
  • arrosages fréquents et légers ou irréguliers, favorisant l’enracinement de surface et le développement des stolons. Or, c’est dans les racines et les tiges que la teneur de lignine est la plus élevée. La décomposition de la matière organique est donc ralentie.

Lutter contre l’accumulation du feutre

Le problème n’est pas le feutre en lui-même, mais son accumulation sur votre gazon sportif.

Plus votre pelouse accueille de matière organique, plus le feutre s’y accumule.

La réduction du feutre s’opère naturellement, par le processus de décomposition de la matière organique. Mais lorsque la production de matière organique dépasse le taux de décomposition de celle-ci, il y a déséquilibre : il faut agir.

Que faire pour éviter l’étouffement de mon gazon ?

  • Le contrôle biologique des sols est une donnée mal connue mais primordiale. Il est souhaitable de promouvoir l’activité des micro-organismes en créant des conditions favorables à leur développement (humidité, aération, azote…). Entre autres, les vers de terre sont essentiels pour une restructuration optimale de la matière organique !
  • L’action mécanique permet également de réguler le feutre. La méthode la plus courante est le défeutrage-démoussage (appelé aussi régénération ou verticutage) : on utilise un scarificateur à dents mécanique, qui permet de lacérer la couche de végétaux qui étouffent le sol. Nous proposons des solutions de défeutrage mécanique avec le Peigne à gazon Joker ou le Rapido.

Quand agir ?

Bien entendu, le ramassage minutieux des déchets après le passage de la tondeuse est recommandé toute l’année, et d’autant plus en plein été où les tissus sont moins dégradables qu’en période fraîche.

 

Pour une action mécanique :

  • Sur les gazons tondus haut, elle est à effectuer seulement une à deux fois par an. Cette opération peut être sévère et provoquer une dégradation momentanée de la surface du gazon.
  • Sur les gazons tondus court, le défeutrage doit être pratiqué plus légèrement mais plus fréquemment.

À éviter : le défeutrage par temps chaud ou juste avant la germination des graminées annuelles estivales. Les opérations d’entretien ultérieur doivent évidemment être pratiquées soigneusement (ramassage, fertilisation, irrigation…).

Entretien des espaces urbains

NOUVEAU

Une vidéo qui vous présente le Peigne à gazon Joker sur vos surfaces urbaines.

parcs-boulodromes-cimetières-allées-aires de jeux...